Créée en 2015, Benoo Energies est déjà un acteur qui compte pour l’accès à l’énergie en Afrique de l’Ouest. Qui est Benoo ? En quoi son approche est-elle différente ? Quelles sont les prochaines étapes ? Trois questions à son président fondateur Bubacar Diallo, au nouveau siège de l’entreprise à Bordeaux (France).

Qui est Benoo Energies et quelle est son activité ?

Bubacar Diallo : Depuis son lancement en 2015, Benoo permet à des entrepreneurs ruraux d’Afrique de l’Ouest de devenir des micro-producteurs indépendants d’énergie.

Pour cela, Benoo a créé le concept d’agence énergies : un kiosque solaire connecté, installé dans le village, pour fournir (vendre) des services aux villageois.

Ce concept est important car il est notre différence : nous ne nous contentons pas de redistribuer des kWh dans un compteur. Nous restituons l’énergie créée sous la forme de services prioritaires pour les villageois. Ces services peuvent être la reprographie, le froid ou des petites solutions d’éclairage.

Si la solution était uniquement technologique, tous les villages seraient déjà équipés.

Nous dotons l’entrepreneur rural, gestionnaire de l’agence énergies, de solutions pour pérenniser efficacement son activité.

Enfin, nous collectons et analysons l’ensemble des données pour apporter des outils d’aide à la décision pour le déploiement de projets d’électrification rurale à plus grande échelle en Afrique de l’Ouest.

En quoi l’approche de Benoo est-elle innovante ?

BDLes acteurs traditionnels de l’énergie ont une approche très technologique et industrielle. Le produit est au centre de la démarche. Pour Benoo, au contraire, le service et les utilisateurs sont au centre de la méthode.

L’objectif de Benoo est moins l’énergie en tant que telle que le développement économique qu’elle peut permettre. Si la solution était uniquement technologique, tous les villages seraient aujourd’hui électrifiés. Il y a une question d’adaptation. Pour y répondre, nous proposons un modèle d’électrification évolutif. L’offre évolue au rythme des besoins des villageois.

La différence de l’approche Benoo, c’est aussi le rôle moteur de l’entrepreneur rural, sur place. C’est lui qui gère l’agence énergies. Les populations locales doivent s’approprier l’électrification. De cela dépend la réussite.

Pour lui permettre de pérenniser plus efficacement son activité, Benoo l’équipe d’un téléphone mobile avec des fonctionnalités de gestion. Cette plateforme numérique lui permet par exemple de réaliser une étude de marché, d’analyser son chiffre d’affaires, de gérer la maintenance de son installation ou encore de vendre ses services avec paiement par mobile.

C’est une application qui peut être assimilée à un CRM (Customer Relationship Management). Le prototype de cet outil numérique a été financé par la région Nouvelle-Aquitaine. La version commerciale sera disponible en 2018. Elle proposera, entre autres, des fonctionnalités de financement innovantes pour les entrepreneurs.

La collecte de datas nous permet d’adapter l’offre aux besoins

Par ailleurs, la collecte de datas associée à l’activité nous permet de comprendre et d’adapter la démarche en permanence, au rythme des besoins locaux. C’est un nouveau marché et personne ne dispose d’éléments pour prédire cette évolution. Collecter des données hétérogènes et les faire parler sont un enjeu majeur pour déployer de nouveaux modèles de développement.

Enfin, la particularité de Benoo tient aussi à son business model. L’entrepreneur peut soit louer soit acheter l’outil de développement sous forme de leasing. L’idée, encore une fois, est de pérenniser l’activité et ses services. Les mensualités sont calculées selon le chiffre d’affaires généré et Benoo s’assure du bon fonctionnement général des services. Ainsi, l’agence constitue à elle seule un microfinancement du projet.

Quelles sont les prochaines étapes du développement de Benoo Energies ?

BD : A court terme, nous allons consolider notre activité au Togo, avec 5 nouveaux villages couverts par un entrepreneur local, et nous déployer sur d’autres marchés en Afrique de l’Ouest.

50 entrepreneurs opérationnels en 2018 est un objectif raisonnable. Pour cela, la dimension partenariale est essentielle. Les acteurs locaux – social business et ONG – ont une forte présence en milieu rural. Ils savent très bien accompagner les populations locales. Les entrepreneurs seront formés et équipés afin de déployer notre offre de services dans les villages.

Bubacar Diallo
Fondateur et Président de Benoo Energies
Monsieur Bubacar DIALLO est diplômé de Sciences Po Bordeaux (2005) et du MBA “Management Responsable” d'Audencia Ecole de Management (2015). Il est spécialiste du financement du Commerce International depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière au sein de la Société Générale à la structuration d'opérations de financement international, il a ensuite dirigé le développement des produits de financement à destination des entreprises exportatrices et piloté l’animation commerciale des experts Commerce International PME de la Banque de détail. En rejoignant HSBC en 2011, il est devenu Chargé d'Affaires Commerce International, avant de prendre la responsabilité de l’équipe de Sales Commerce International en charge des clients corporate d'Ile de France. Il apporte à Benoo une connaissance des techniques de financement international, une connaissance des risques dans les pays émergents et une expertise en évaluation économique des projets.